Mentions légales | CGV | RGPD | Plan du site Merci aux partenaires | 2009-2022 © Cabinet Laure Bouteiller guérisseur magnétiseur - SIRET 509 705 661 00015 -Tous droits réservés Guerisseur magnetiseur en Haute Normandie, Seine Maritime, Rouen, 76, Buchy, Forges-les-eaux, Neufchâtel en Bray, Saint-Saëns & toute la france

Cabinet Laure Bouteiller

Consultations au cabinet ou magnétisme et prières à distance sur photo | Tel 02 35 91 41 62 ou SMS 06 81 30 29 55
Sophrologie - les protocoles

En sophrologie, à chaque situation sa solution…

Quels-sont les protocoles les plus utilisés en sophrologie ?
Se tourner vers le positif n'est pas une démarche d'aveuglement ou d'ignorance, mais un choix réel pour une dynamique personnelle, une attitude de vie. La sophrologie de part ses inductions positives, se répercutera positivement sur la totalité de son être: la répétition qui fait les habitudes qui renforcent un état de bien-être. Lorsque l'on fait l'expérience de la sophrologie (j'entend par un entraînement régulier d'au moins quelques mois), on en ressort changé à jamais. On est en phase avec soi-même, avec les autres et avec l'univers. On se sent bien dans ses baskets, les problèmes du quotidien et les obstacles sont gérés différemment, c'est un mieux-être et un mieux-vivre général... Quelques conseils pour réussir vos séances : - Trouvez-vous un endroit au calme - A moins que ce soi pour trouver le sommeil dans les sénaces finales, je vous recommande de trouver un endroit hors de votre lit, sinon vous risquez fortement de vous endormir, surtout au début. - Prévoyez le temps nécessaire - Installez-vous confortablement et soyez à l’aide dans vos vêtements - Pratiquez le plus régulièrement possible - Prévoyez un temps également pour revenir à votre état naturel, pour faire le point sur votre séance. Les techniques spécifiques n’ont pas forcément besoin d’être utilisée pour un problème précis, elles peuvent aussi rentrer dans le cadre d’une démarche de connaissance de soi… Voici une présentation rapide des principales méthodes utilisées en sophrologie, pour connaître les champs d’action de la sophrologie, lire l’article : > La sophrologie, c’est pour qui ? Souvent la sophrologie à recours au techniques dites de futurisation, sui permettent au sujet de se visualiser dans la situation qu’il redoute et/ou prépare, coimme par exemple la future maman qui se préparer à l’accouchement. La sophronisation : La sophronisation est le nom donné à l'exercice pratique spécifique à la sophrologie. Chaque sophronisation suit un protocole rigoureux tout en restant adaptable à chaque problématique grâce à des techniques spécifiques (voir le paragraphe ci-après "les techniques spécifiques")... Une séance de sophrologie comprend : Le dialogue pré-sophronique : Ce dialogue avec le sophrologue permet de se mettre d'accord sur l'objectif de la séance ainsi que sur l'exercice qui convient. (Ce dialogue dure en général une quinzaine de minutes -peut dépasser une heure lors des premières consultation-) L'induction et la descente au bord du sommeil (dans le niveau sophroliminal) : La descente jusqu'au bord du sommeil permet le lâcher prise complet du corps et du mental. Afin d'arriver au niveau sophroliminal, le sophrologue propose à son patient la détente progressive de chaque territoire musculaire. L'induction peut se faire aussi à l'aide d'une image, d'une respiration, d'une sensation... (Cette phase peut durer de 10 secondes à 10 minutes selon l'expérience du patient). L'activation : Lorsque le patient est arrivé au bord du sommeil, l'accès est alors ouvert au travail sur soi. Le sophrologue le guide grâce à des techniques spécifiques -voir le paragraphe ci-après "les techniques spécifiques"-... (Ce moment d'activation peut allez de 3 à 4 minutes jusqu'à 15 à 20 minutes, parfois plus). La désophronisation : En sophrologie, on appelle la reprise "désophronisation" , c'est la remontée vers l'état de veille ordinaire et la reprise du tonus musculaire habituel. Le patient est invité à revenir progressivement ici et maintenant, dans la pièce il se trouve, puis chaque groupe de muscle est appeler à se mettre en douce reprise de tension musculaire. Pour finir, le patient peut être invité à faire quelques respirations profondes, des étirements, voir même des bâillements avant d'ouvrir les yeux, seulement quand il le souhaite. (Cette phase dépasse rarement 5 à 7 minutes). Le dialogue postsophronique et la phénodescription : C'est le moment du recueil de l'expérience vécue, chacun relève ses sensations sans interprétation. Chacun tente de mettre en mot les sensations (oralement ou par écrit). Cette démarche permet de se réapproprier le vécu de la séance (sa vivance), de lui donner toute son importance. (Ce moment privilégié dure entre 5 et 20 minutes -selon le nombre de personne présente lors de la séance et selon le ressenti de chacun, car c'est un temps d'ouverture a soi et aux autres-). La sophrologie dynamique : C'est en 1968, à la suite d'un voyage en Orient, que le professeur Alfonso Caycédo (créateur de la sophrologie) a crée la relaxation dynamique. Il s'inspira des techniques ancestrales (où l'on utilise des postures pour développer les capacités de sa conscience) de l'Inde, du Tibet et du Japon qu'il avait étudié au cours des trois dernières années, lors de son voyage. Dans cette relaxation dynamique, on favorise la connexion corps/esprit par le mouvement, la tension musculaire et l'apnée. Une fois le corps revenus à un état de repos, on prend conscience de chaque sensation amenée par les exercices, c'est l'expérience profonde qui se réalise pendant une sophronisation : la "rencontre vivantielle" ou rencontre corps/esprit, corps/mental. Lors de cette expérience, on constate que l'éveil physique entraîne bien un éveil mental. Notre conscience s'élargie. "Le but de la relaxation dynamique est la conquête de la région phronique (lieu de rencontre corps- esprit) grâce à cet état au bord du sommeil". La relaxation dynamique de Caycédo (RDC) comporte douze degrés comportant chacun des techniques spécifiques correspondantes... Ces douze degrés sont divisés en trois cycles. Le cycle réductif, le cycle radical et le cycle existentiel. Chaque cycle permet d'activer progressivement le processus de vivance (rencontre vivantielle) en allant à chaque fois un peu plus profondément dans la prise de conscience de ce qui se passe au moment présent. La pratique de la méthode apporte un élargissement de la conscience qui va se répercuter sur tous les domaines de l'existence. Chaque degré se déroule sur deux mois environ, avec un entraînement par semaine avec votre sophrologue. Les techniques spécifiques : Alors que la relaxation dynamique de Caycedo (RDC) est utilisée dans un but à long terme d'équilibre et d'épanouissement général, les techniques spécifiques sont des protocoles dans lesquels on peut puiser selon les besoins; ils apportent des réponses adaptées à des problèmes précis (gestion des douleurs, préparation à un entretient d'embauche, compétition sportive, accouchement...). Bien entendu, chaque problématique nécessitera une approche différente... Les techniques spécifiques ne s'utilisent cependant que lorsque le patient est déjà parvenu (par la sophronisation de base) à un accès au niveau sophroliminal (au bord du sommeil). Description des principales techniques : Il existe une quarantaine de techniques de base telles que celles citée ci-dessous, et chaque technique est adaptée le plus précisément possible par le sophrologue. Une combinaison de plusieurs techniques au cours d'une séance , un entraînement quotidien du patient chez lui et plusieurs séances à différentes échéances avec le sophrologue sont souvent nécessaires pour atteindre le but que c'est fixé le patient. La sophronisation de base : La sophronisation de base est l'initiation au processus vivantiel de la sophrologie. A la tête du processus d'entraînement, cette séance est incontournable pour tout travail sophrologique. Sophrodéplacement du négatif : Cet exercice de libération des tensions de tout les jours est souvent utilisé en cours de sophronisation. Il s'agit de faire des tensions musculaire en inspirant, puis de relâcher les groupes de muscles sollicités en faisant une expiration dans laquelle on vide tout le négatif. La sophrosubstitution sensorielle : Cette technique consiste à remplacer progressivement une sensation par une autre. Elle est utilisée en analgésie ou anesthésie, notamment pour les soins dentaire. Très efficace dans la gestion des douleurs (exemple : pour le dos, on induit une sensation de chaleur qui vient progressivement remplacer la douleur). La sophrostimulation locale ou focalisation : C'est une technique de concentration mentale sur un organe ou une fonction pour en favoriser ou en modifier le fonctionnement. La protection sophroliminale du sommeil : Cette technique très efficace pour tout les troubles du sommeil consiste à visualiser un bon endormissement, à induire une nuit de qualité et à visualiser un bon réveil. La sophro-acceptation progressive : Avec cette technique, il s'agit de se projeter dans l'avenir à différentes échéances dans un état qui est celui que l'on cherche a avoir. (par exemple, la femme enceinte se vivualisera le jour de l'accouchement, elle se verra sereine, en pleine forme et pleine de force pour accoucher dans les meilleures conditions, puis elle imaginera les sages femmes, les lieux, les sensations etc...). Ces six techniques ne sont qu'un petit aperçu de ce que l'on peut faire en sophrologie... D'autres techniques : Voici une liste de techniques sérieuses, efficaces et très souvent utilisées par les sophrologues, mais ne faisant pas partie de la sophrologie à proporement parler (mais elles restent du domaine de la relaxologie) : - Techniques de respiration issues du yoga et des relaxations occidentales. - Relaxation musculaire progressive (Jacobson) - Relaxation psychosensorielle (Vittoz) - Training autogène (Shultz)
cd de sophrologie - sophrosonges vol 1
Articles en lien…
Sophrologie - les protocoles

En sophrologie, à chaque situation sa

solution…

Quels-sont les protocoles les plus utilisés en sophrologie ? Se tourner vers le positif n'est pas une démarche d'aveuglement ou d'ignorance, mais un choix réel pour une dynamique personnelle, une attitude de vie. La sophrologie de part ses inductions positives, se répercutera positivement sur la totalité de son être: la répétition qui fait les habitudes qui renforcent un état de bien-être. Lorsque l'on fait l'expérience de la sophrologie (j'entend par un entraînement régulier d'au moins quelques mois), on en ressort changé à jamais. On est en phase avec soi-même, avec les autres et avec l'univers. On se sent bien dans ses baskets, les problèmes du quotidien et les obstacles sont gérés différemment, c'est un mieux-être et un mieux-vivre général... Quelques conseils pour réussir vos séances : - Trouvez-vous un endroit au calme - A moins que ce soi pour trouver le sommeil dans les sénaces finales, je vous recommande de trouver un endroit hors de votre lit, sinon vous risquez fortement de vous endormir, surtout au début. - Prévoyez le temps nécessaire - Installez-vous confortablement et soyez à l’aide dans vos vêtements - Pratiquez le plus régulièrement possible - Prévoyez un temps également pour revenir à votre état naturel, pour faire le point sur votre séance. Les techniques spécifiques n’ont pas forcément besoin d’être utilisée pour un problème précis, elles peuvent aussi rentrer dans le cadre d’une démarche de connaissance de soi… Voici une présentation rapide des principales méthodes utilisées en sophrologie, pour connaître les champs d’action de la sophrologie, lire l’article : > La sophrologie, c’est pour qui ? Souvent la sophrologie à recours au techniques dites de futurisation, sui permettent au sujet de se visualiser dans la situation qu’il redoute et/ou prépare, coimme par exemple la future maman qui se préparer à l’accouchement. La sophronisation : La sophronisation est le nom donné à l'exercice pratique spécifique à la sophrologie. Chaque sophronisation suit un protocole rigoureux tout en restant adaptable à chaque problématique grâce à des techniques spécifiques (voir le paragraphe ci-après "les techniques spécifiques")... Une séance de sophrologie comprend : Le dialogue pré-sophronique : Ce dialogue avec le sophrologue permet de se mettre d'accord sur l'objectif de la séance ainsi que sur l'exercice qui convient. (Ce dialogue dure en général une quinzaine de minutes -peut dépasser une heure lors des premières consultation-) L'induction et la descente au bord du sommeil (dans le niveau sophroliminal) : La descente jusqu'au bord du sommeil permet le lâcher prise complet du corps et du mental. Afin d'arriver au niveau sophroliminal, le sophrologue propose à son patient la détente progressive de chaque territoire musculaire. L'induction peut se faire aussi à l'aide d'une image, d'une respiration, d'une sensation... (Cette phase peut durer de 10 secondes à 10 minutes selon l'expérience du patient). L'activation : Lorsque le patient est arrivé au bord du sommeil, l'accès est alors ouvert au travail sur soi. Le sophrologue le guide grâce à des techniques spécifiques -voir le paragraphe ci-après "les techniques spécifiques"-... (Ce moment d'activation peut allez de 3 à 4 minutes jusqu'à 15 à 20 minutes, parfois plus). La désophronisation : En sophrologie, on appelle la reprise "désophronisation" , c'est la remontée vers l'état de veille ordinaire et la reprise du tonus musculaire habituel. Le patient est invité à revenir progressivement ici et maintenant, dans la pièce il se trouve, puis chaque groupe de muscle est appeler à se mettre en douce reprise de tension musculaire. Pour finir, le patient peut être invité à faire quelques respirations profondes, des étirements, voir même des bâillements avant d'ouvrir les yeux, seulement quand il le souhaite. (Cette phase dépasse rarement 5 à 7 minutes). Le dialogue postsophronique et la phénodescription : C'est le moment du recueil de l'expérience vécue, chacun relève ses sensations sans interprétation. Chacun tente de mettre en mot les sensations (oralement ou par écrit). Cette démarche permet de se réapproprier le vécu de la séance (sa vivance), de lui donner toute son importance. (Ce moment privilégié dure entre 5 et 20 minutes -selon le nombre de personne présente lors de la séance et selon le ressenti de chacun, car c'est un temps d'ouverture a soi et aux autres-). La sophrologie dynamique : C'est en 1968, à la suite d'un voyage en Orient, que le professeur Alfonso Caycédo (créateur de la sophrologie) a crée la relaxation dynamique. Il s'inspira des techniques ancestrales (où l'on utilise des postures pour développer les capacités de sa conscience) de l'Inde, du Tibet et du Japon qu'il avait étudié au cours des trois dernières années, lors de son voyage. Dans cette relaxation dynamique, on favorise la connexion corps/esprit par le mouvement, la tension musculaire et l'apnée. Une fois le corps revenus à un état de repos, on prend conscience de chaque sensation amenée par les exercices, c'est l'expérience profonde qui se réalise pendant une sophronisation : la "rencontre vivantielle" ou rencontre corps/esprit, corps/mental. Lors de cette expérience, on constate que l'éveil physique entraîne bien un éveil mental. Notre conscience s'élargie. "Le but de la relaxation dynamique est la conquête de la région phronique (lieu de rencontre corps-esprit) grâce à cet état au bord du sommeil". La relaxation dynamique de Caycédo (RDC) comporte douze degrés comportant chacun des techniques spécifiques correspondantes... Ces douze degrés sont divisés en trois cycles. Le cycle réductif, le cycle radical et le cycle existentiel. Chaque cycle permet d'activer progressivement le processus de vivance (rencontre vivantielle) en allant à chaque fois un peu plus profondément dans la prise de conscience de ce qui se passe au moment présent. La pratique de la méthode apporte un élargissement de la conscience qui va se répercuter sur tous les domaines de l'existence. Chaque degré se déroule sur deux mois environ, avec un entraînement par semaine avec votre sophrologue. Les techniques spécifiques : Alors que la relaxation dynamique de Caycedo (RDC) est utilisée dans un but à long terme d'équilibre et d'épanouissement général, les techniques spécifiques sont des protocoles dans lesquels on peut puiser selon les besoins; ils apportent des réponses adaptées à des problèmes précis (gestion des douleurs, préparation à un entretient d'embauche, compétition sportive, accouchement...). Bien entendu, chaque problématique nécessitera une approche différente... Les techniques spécifiques ne s'utilisent cependant que lorsque le patient est déjà parvenu (par la sophronisation de base) à un accès au niveau sophroliminal (au bord du sommeil). Description des principales techniques : Il existe une quarantaine de techniques de base telles que celles citée ci-dessous, et chaque technique est adaptée le plus précisément possible par le sophrologue. Une combinaison de plusieurs techniques au cours d'une séance , un entraînement quotidien du patient chez lui et plusieurs séances à différentes échéances avec le sophrologue sont souvent nécessaires pour atteindre le but que c'est fixé le patient. La sophronisation de base : La sophronisation de base est l'initiation au processus vivantiel de la sophrologie. A la tête du processus d'entraînement, cette séance est incontournable pour tout travail sophrologique. Sophrodéplacement du négatif : Cet exercice de libération des tensions de tout les jours est souvent utilisé en cours de sophronisation. Il s'agit de faire des tensions musculaire en inspirant, puis de relâcher les groupes de muscles sollicités en faisant une expiration dans laquelle on vide tout le négatif. La sophrosubstitution sensorielle : Cette technique consiste à remplacer progressivement une sensation par une autre. Elle est utilisée en analgésie ou anesthésie, notamment pour les soins dentaire. Très efficace dans la gestion des douleurs (exemple : pour le dos, on induit une sensation de chaleur qui vient progressivement remplacer la douleur). La sophrostimulation locale ou focalisation : C'est une technique de concentration mentale sur un organe ou une fonction pour en favoriser ou en modifier le fonctionnement. La protection sophroliminale du sommeil : Cette technique très efficace pour tout les troubles du sommeil consiste à visualiser un bon endormissement, à induire une nuit de qualité et à visualiser un bon réveil. La sophro-acceptation progressive : Avec cette technique, il s'agit de se projeter dans l'avenir à différentes échéances dans un état qui est celui que l'on cherche a avoir. (par exemple, la femme enceinte se vivualisera le jour de l'accouchement, elle se verra sereine, en pleine forme et pleine de force pour accoucher dans les meilleures conditions, puis elle imaginera les sages femmes, les lieux, les sensations etc...). Ces six techniques ne sont qu'un petit aperçu de ce que l'on peut faire en sophrologie... D'autres techniques : Voici une liste de techniques sérieuses, efficaces et très souvent utilisées par les sophrologues, mais ne faisant pas partie de la sophrologie à proporement parler (mais elles restent du domaine de la relaxologie) : - Techniques de respiration issues du yoga et des relaxations occidentales. - Relaxation musculaire progressive (Jacobson) - Relaxation psychosensorielle (Vittoz) - Training autogène (Shultz)
Cabinet Laure Bouteiller, Guérisseur magnétiseur 201 chemin du Mont Rouvel 76750 Bois Héroult (Normandie - 76) RDV au cabinet : 02 35 91 41 62 SMS : 06 81 30 29 55 contact@laure-guerisseur-magnetiseur.fr Réservez vos séances sur mobile Magnétisme et prières à distance Rééquilibrage énergétique | Cure énergétique Désenvoûtement | Exorcisme Aide ‘’hors santé’’ | Guidance Radiesthésie
Guérisseur traditionnel SIRET : 509 705 661 00015
lire les derniers numeros de la lettre du guerisseur
Cabinet Laure Bouteiller
CD & DVD